Dites-moi si je me trompe : pour faire court, le comportement d'un groupement de 100 personnes génère des effets psychiques qui ont fait l'objet d'expériences assez révélatrices. Deux camps vont se former au sein de ce groupe, dont l'un, minoritaire, va dominer l'autre, qui va l'accepter pour des raisons en rapport avec sa psychologie comportementale ; et quelle que soit la nature des événements qui vont se produire part la suite, cette majorité de 98% ne va jamais se singulariser d'elle-même et demeurera passive en toutes circonstances. Pourrait-on en déduire que ce groupe représente une famille génétique, avec sa propre polarité ? Dans ce cas, il en existe immanquablement une autre à déterminer., à l'image d'une ligne de transmission électrique comprenant deux conducteurs contenant chacun des brins destinés à produire une énergie. Ce groupe que je viens de citer représente un conducteur de même polarité contenant un grand nombre de brins. L'autre conducteur, isolé de ce dernier, à lui aussi sa propre polarité, et c'est ici que l'on constate que le seul brin que ce conducteur contient est suffisant à produire du courant et que sans ce brin unique, il serait impossible de maintenir ce système en équilibre. Le groupe planétaire ne se limite pas à 100 personnes, mais en compte plus de 7 milliards. Il y aurait donc deux types de familles génétiques de polarité opposée à l'exemple de cette ligne de transmission d'énergie.